Comprendre et accompagner les adolescents

Lors de la mobilité du projet en France, en juillet, Frédérique Le Goff, Psychopraticienne et Coach Parental de l'équipe d'Isabelle Filiozat est intervenue, durant une demi journée, pour nous présenter « Comprendre et accompagner les adolescents et leur famille ».


Isabelle Filliozat : psychothérapeute, conférencière et auteure de 18 livres est devenue en quelques années une référence en matière d’aide à la parentalité et plus particulièrement en Parentalité Positive. La Parentalité Positive repose sur le principe que l’enfant ne désobéit pas par plaisir, afin d’ennuyer ses parents avec lesquels il a des comptes à régler, mais tout simplement parce qu’il n’en a pas le choix, son cerveau étant immature. Elle se base sur les apports des neurosciences et propose des outils aux parents désemparés.

Résumé :

Madame LE GOFF nous explique que les comportements des adolescents ne sont pas dirigés contre leurs parents. mais que ces attitudes trouvent leur origine et s'expliquent par les nombreuses transformations vécues durant cette période. Les adolescents eux-même peuvent être déstabilisés par ce qui leur arrive. Comprendre ces transformations permet d'éclaircir ce qui se passe et d'aider ainsi les parents, éducateurs et les adolescents eux-même à mieux traverser cette période dans leur relation intrapersonnelle et interpersonnelle.

L'intervention s'est déroulée en 3 parties :

1- L'Adolescence, une période de transformation

Les transformations physiques

Si la majorité de ces transformations est connue, nous n'avons pas toujours conscience de leur importance et de leur incidence sur les adolescents.

L'apparition de la pilosité, la voix qui mue, les changements sexuels (règles..), la transpiration, l'acné, les modifications de la vue, de l'ouïe, la croissance qui peut aller jusqu'à 25 cm chez les filles et 28 cm chez les garçons....sont autant de modifications morphologiques qui occasionnent de nombreuses douleurs, gênes, hontes, maladies ...pas toujours comprises par les adultes, et qui expliquent souvent nombre de comportements des adolescents : fatigue, irritabilité, « lenteur », attitudes avachies, inhibitions...

Les transformations physiologiques

De nombreuses hormones déclenchent ces transformations. Pour n'en citer qu'une, notons que la Testostérone augmente de 1000 % chez les garçons à cette période, comme si ceux-ci apprenaient à conduire avec une voiture de formule 1 ! Elle agit à bien des niveaux : elle augmente le stress de l'adolescent, exacerbe ses émotions, augmente l'attraction sexuelle, inhibe le langage, l'empathie … et explique ici encore les comportements parfois très réactifs et explosifs.

Les transformations cérébrales

Le cortex préfrontal, cette partie du cerveau qui gère la mémoire, l'anticipation, l'empathie, le raisonnement, le libre arbitre, la prise de recul, la prise de décisions … peut, chez nous adultes nous aider à calmer notre cerveau reptilien, qui est, en cas de stress, en mode attaque ou la fuite. Or chez les adolescents ce préfrontal est en construction. Il sera d'ailleurs complètement terminé à … 28 ans ! Pas étonnant que nos adolescents aient quelquefois des réactions vives … claquage de porte et gros mots s'expliquent là encore.

Par ailleurs c'est une période ou le cerveau est en reconstruction, il s'agit de l'élagage synaptique. Ce qui se passe dans leur cerveau est un peu comme si 70% du réseau routier était en travaux !...tout ceci nécessite beaucoup d'énergie et occasionne beaucoup de fatigue. Non, l'adolescent avachi sur le canapé ne fait pas rien ! Au contraire son cerveau travaille.

Les transformations psychiques

L'adolescence est le temps de l'ambivalence :

D'un côté un besoin d'attachement, ce lien de sûreté entre la mère/ le père et l'enfant (Cf, la théorie de l'attachement de John Bowlby) qui lui permet de développer une sécurité intérieure.

D'un autre un besoin d'indépendance, d'autonomie qui l'incite à se détacher de ses parents.

L’équilibre n’est pas simple ! Allers-retours qui désarçonnent les parents : Un garçon de 14 ans n’ose pas demander un câlin, il tend les bras pour un câlin … maman s’approche, il la rejette.

La transformation sociale.

L'appartenance à un groupe est primordiale pour un adolescent. A tel point que la zone du cerveau correspondant au rejet social est la même que celle de la douleur forte !!

Malheureusement, la règle du groupe est souvent plus importante que sa propre règle intérieure, ce qui explique que les adolescents développent, en groupe, des comportements qu'ils n'envisageraient jamais seuls.

2- Les grandes problématiques liées à la période de l'adolescence et leurs conséquences

C'est une période propice aux dépressions, burn out, problèmes d'alimentation, harcèlement, addictions (écrans...), drogues, mutilations, sexualité, échec scolaire, violence, accidents, comportements dangereux … Ainsi les suicides et les transgressions sont la cause de mortalité la plus élevée : 20% chez les filles, et 9% chez les garçons.

4 Ingrédients typiques de cette période font le lit des attitudes dangereuses (sport extrême, conduire en état d'ébriété...).

- un sentiment d'invulnérabilité

- l'effet du groupe

- la transgression (L'adolescent ne peut pas résister à la transgression et aux interdits)

    • Le plaisir immédiat (dû à la sécrétion de dopamine)

Ces ingrédients s'expliquent par les différentes transformation vues précédemment.

3-Accompagner les adolescents et la famille

Accompagner la famille, les éducateurs...

2 choses primordiales à apporter aux adolescents

des racines = ATTACHEMENT

des ailes = POUVOIR PERSONNEL

L'attachement consiste à jouer avec lui, à s'intéresser à ce qu'il fait (ses passions...), à l'écouter de manière empathique sans conseils, à reconnaître ses émotions...

Le pouvoir personnel consiste à l'impliquer dans les décisions, le laisser réfléchir par lui-même, lui donner des choix, le responsabiliser, développer son esprit critique...

Interdire , punir, ordonner est dangereux car cela mobilise le désir de rébellion, de transgression...coupe la communication et la relation...et favorise le comportement inverse de celui souhaité.

Accompagner les adolescents

- Méditation , pleine conscience...

Tous ces changements physiologiques, psychologiques et sociaux leur demandent un repos nécessaire, de la détente.

- Ateliers d'adolescents

Ceci aide les adolescents à développer leur capacité d'anticipation, leur capacité à gérer des situations problématiques, des situations de danger, dans différents scénarios de leur vie quotidienne (alcool...)

- Le journal créatif

- Médiation de conflits entre pairs, ou en groupe

- Les cercles de paroles

Conclusion

Période charnière difficile mais aussi permettant de réinitier une nouvelle relation avec son enfant, plus nourrie, plus forte s'il y a eu des difficultés avant … Le cerveau est en reconstruction … Profitons en pour développer une relation harmonieuse avec notre adolescent.

 

 

 

 

 

 

http://www.filliozat.net/

Leave a Reply